Sarkozy, ou la dictature démocratique

Publié le par L'informateur

Cela devient une habitude pour Nicolas Sarkozy. Après avoir fait le grand écart vers la gauche peu de temps après avoir été élu et ainsi trahi ses électeurs de droite ; après avoir fait voter le mini-traité par le Parlement alors que le peuple français l’avait rejeté en 2005, le Président de la République montre une nouvel fois son mépris des électeurs en cherchant à faire revoter l’Irlande.


Alors que le premier réflexe instructif serait de s’interroger sur les raisons du NON irlandais mais également des NON français et néerlandais, Nicolas Sarkozy persiste dans sa stratégie de diktat à l’égard des peuples européens.

En effet il serait beaucoup plus judicieux de prendre en compte les réticences émises pour proposer un autre modèle européen plus performant : une Europe des patries, forte et puissante. Certaines élites bien pensantes persuadées que le « petit peuple » n’a rien compris retomberaient de leur piédestal et seraient ainsi confrontés à la réalité.  Une réalité vécue par plus de 55% des Français, mais par seulement 5% des parlementaires…. Cherchez l’erreur !

Publié dans Europe

Commenter cet article