L’immigration choisie a 40 ans !

Publié le par Informateur

Lors de la campagne présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy a cru inventer le concept d’immigration choisie. Mais en réalité, cette même immigration choisie a été instaurée dès le début des années 1970, au beau milieu des Trente Glorieuses.

En effet, à cette époque, le gouvernement de Georges Pompidou choisit déjà de faire appel à une main d’œuvre étrangère pour « faire baisser les salaires » dans le secteur du bâtiment et travaux publics. Il organise donc officiellement une concurrence entre travailleurs français et travailleurs étrangers avec pour slogan : « Qui est prêt à travailler pour gagner le moins possible ? » Evidemment, ceux qui gagnaient peu dans leur pays se sont rapidement fait happer par les sirènes de ces patrons tel Francis Bouygues, comme le montre la vidéo ci-dessous. Ainsi, la population choisie pour émigrer en France a déjà été bien identifiée et pour un but précis : augmenter la rentabilité des entreprises du BTP en diminuant la charges salariale. Mais à aucun moment ne sont abordés les 2 types de questions  suivantes :

1)     Quels leviers mettre en place pour rendre attractifs et valorisants aux Français les métiers  de la construction et du bâtiment ?

2)     Comment la France pourra-t-elle répondre à cet afflux de travailleurs étrangers ? En termes de logement, de coût de l’éducation dispensée aux enfants de ces travailleurs étrangers, de difficultés d’intégration liées aux différences culturelles, d’impact sur la société française.
3) Quels risques et quelles limites pour cette politique ?
Alors aujourd’hui, constatons que ce ne sont plus simplement les travailleurs du BTP qui sont visés par cette mise en concurrence mais les métiers dits « qualifiés » : ingénieurs, techniciens, où les ingénieurs chinois et indiens envahissent le marché.

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article