Quand en France les clandestins ont la priorité à l'embauche sur les Français !

Publié le par l'informateur, média libre et indépendant !


Pressions fiscales de l'Etat (charges patronales exhorbitantes), absence de répression de l'embauche de travailleurs clandestins et main d'oeuvre corvéable à merci sont autant de facteurs incitant les entreprises à employer de la main d'oeuvre en état de clandestinité, prônant de cette façon la préférence étrangère en matières d'embauche au détriment des chômeurs français, qui eux sont en règle dans leur pays !

En alourdissant les charges et en ne sanctionnant pas l'embauche de travailleurs illégaux sur le territoire l'Etat installe en France, une priorité à l'embauche pour les clandestins !






Publié dans Travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article